Le prix d’un site Internet

Le prix d’un site Internet

Combien coûte la création d’un site Internet ?

Faites une petite expérience, demandez combien coûte un site Internet aux personnes de votre entourage. Vous allez être surpris des réponses ! Elles vont probablement variées du simple au triple et surtout vous constaterez la plus part des gens vous dirons simplement : « je n’en n’ai aucun idée… ».
La question du prix d’un site Internet m’est souvent posée et tout comme vos amis, il m’est difficile de répondre sans avoir plus d’informations.
Je suis consciente que mes interlocuteurs sont parfois un peu perdus dans le large éventail de prix que peuvent annoncer les agences web. Il y a quelques mois, en recherchant une assurance de voiture, j’ai eu également ce sentiment d’être submergée d’informations, avec des options diverses, des prix qui varient, parfois des avantages qui cachent des tarifs en hausse… J’ai eu beaucoup de difficultés à comparer de manière objective ! Et donc j’imagine très bien le patron de PME ou l’auto-entrepreneur dans cette situation face aux devis des agences web. Entre les options, les différentes technologies proposées (qui pour un néophyte ne veulent pas dire grand-chose), les suivis, le référencement, etc… les budgets peuvent en effet varier beaucoup !

Outre la base du site (sa structure), voici un petit tour d’horizon des éléments qui peuvent faire varier le prix d’un site Internet :

  • Le design. Le design est-il créé sur mesure ou bien est-ce la même structure de design qui est utilisées pour tous les clients de cette agence ? Combien de maquettes de design vous seront présentées pour pouvoir faire votre choix ? A combien d’aller-retour (modifications) avez-vous droit ?
  • Le nombre et la complexité des outils intégrés à votre site. Par exemple un agenda interactif, une newsletter, un formulaire de contact sur mesure… Ces sont des éléments qui sont développés spécifiquement pour votre site, selon vos besoins. Ces éléments sont souvent devisés en option.
  • Le degré de liberté dont vous disposez une fois votre site mise en ligne. Votre site est-il administrable et disposez-vous d’un accès a son interface d’administration ? Pouvez-vous modifier vous-même tous les éléments du site, ou le faire faire par un professionnel ? Possédez-vous tous les droits de propriété sur le site, son design, son code ?
  • Le suivi. Le tarif indiqué comprend-il un suivi de maintenance ou une assistance en cas de non fonctionnement ? Avez-vous par exemple une garantie dans le temps que votre site s’adaptera aux nouvelles mises à jour des navigateurs ?

D’autres éléments entrent bien sûr en ligne de compte :

  • Une différence de tarif est perceptible entre l’agence de communication et le freelance. Le freelance, supportant moins de coûts de fonctionnement, assurant l’ensemble de la création et de la vente lui-même, affiche logiquement des tarifs plus faibles.
  • L’expérience et la renommée du prestataire auquel vous vous adressez. Un jeune freelance juste diplômé présentera des tarifs inférieurs.
  • La localisation géographique de votre prestataire. Les agences de communication ou freelances parisiens seront légèrement plus chers du fait de la lourdeur de leurs frais de fonctionnement (notamment coût de l’immobilier).

Bien sûr le tarif est important, mais attention toutefois aux prestataires proposant des tarifs trop bas. En dessous de 1000€ pour un site vitrine classique, aucun prestataire ne peut vous rendre un travail de qualité. Sur un prix de cet ordre, demandez-vous également si votre site n’est pas réalisé à l’étranger…

Attention aux abonnements! A la création votre site affichera un prix très bas, mais sur plusieurs années, vous pourriez finalement payer votre site plusieurs fois son prix!
Finalement, vous pouvez tenter de comparer les prestataires en demandant leur tarif journalier. Les tarifs journaliers peuvent varier de 200 à 400€ jour (en fonction des éléments cités plus haut).

Sophie Dulac

. Issue de l'univers du web, je reste pourtant toujours impressionnée devant le pouvoir de cet espace. Mon objectif : faire en sorte que votre site réponde spécifiquement à vos besoins et devienne un réel outil dynamique au service de votre structure.

31 Commentaires
  • informatique sur dieppe
    Publié à 11:31h, 09 février Répondre

    bonjour
    Tout dépend du site web …et du nombre de page …
    Un site WordPress est tres vite mis en place et si le theme n est pas responsive il faut peu de temps pour qui le devienne ..
    je facture selon le nombres de pages et je tiens comte de la quantité de contenu à mettre …

  • gulyas
    Publié à 03:22h, 13 janvier Répondre

    Fascinant de voir l’être humain dire des bêtises et se croire supérieur au autre.
    Phil : le mot rêvasser est fort intéressant. Avez-vous pris le temps d’analyser ce mot lorsqu’il concerne un créatif ? Hé oui ! Lorsque l’on doit s’adresser à un créatif il faudrait connaître le fonctionnement de ce genre de corps de métier : un il pense (cela veut dire qu’il réfléchit mais à l’intérieur de sa tête donc cela ne ce voit pas), deuxièmement beaucoup de créatif visualise (là encore il visualise à l’intérieur de sa petite tête et cela ne ce voit pas de l’extérieur. Enfin les outils scientifique le peuvent mais cela est une autre histoire). Bref la création nécessite d’autre mode de travail qu’un manœuvre, cuisto ou secrétaire et souvant cela passe pour de la rêvasserie sous entendu de la faignantise. Maintenant si vous avez appris le langage html en si peu de temps : vous êtes un surdoué mais dans ce cas vous devriez le savoir et ne pas espérer que tout le monde puisse apprendre ce langage et créer un site en 10h. J’oubliais, créer pour les autres demande plus de temps que créer pour soit etc….. bref je suis ravie pour vous mais prenez le temps de réfléchir à tous cela.

    Florence de chez radiant conseille : malgré des informations intéressante votre réaction sur le tutoiement m’a fait honte. L’utilisation du “tu” n’est pas une peste, une maladie, ou un cracha. La monarchie n’est plus. Dans beaucoup de pays le vouvoiement n’existe pas. Il faudrait faire preuve d’ouverture d’esprit lorsque l’on va sur des forums car les autres ne sont peut être pas de notre culture. Il n’est donc par conséquent pas nécessaire de prendre le tutoiement de haut. De plus dans certain corps de métier tout comme sur le net il est courant de ce tutoyer.

  • informatique Rouen
    Publié à 16:11h, 02 septembre Répondre

    Merci pour cet article .
    Aujourd’hui hui il faut penser Seo et optimisation Seo avant même de commencer a développer ce site web …
    @sophie je partage totalement ton point de vu un site web et un investissement ..
    Personne n a eu la présence d esprit de parler du Seo ,celui ci sera la “colonne vertébrale” de votre site web ,un site qui n est pas visible ne sert strictement à rien…
    un site web doit être impérativement optimisé Seo et répondre aux exigence de sa majesté Google 1 er sinon il restera dans les abysses des moteurs de recherches.

  • phil
    Publié à 16:02h, 07 mai Répondre

    Le problème n’est pas le prix, mais le temps.
    Et comme en général le client n’y connait rien, que le développeur vit dans son monde (rêvasse 4 heures, bosse 1 heure, facture 5 heures), l’agence noie le client dans des prestations diverses: étude de marché (ce n’est pas obligatoirement de sa compétence), audit (même si inutile), débogage (ce qui revient le plus souvent à facturer ses propres erreurs), etc….
    Ce que je sais par contre, ce que j’ai demandé à une agence de faire un site simple (je suis consultant) avec fond unique, 12 pages (présentation personnelle, présentation des services et formulaire de contact, listes de publications, quelques liens). j’ai donné le visuel exact de ce que je voulais. On m’a répondu qu’il fallait 35 heures de travail (3 offres qui tournaient là autour).
    J’ai pris un cours d’une journée sur kompoZer et un jour de cours sur les base de la programmation (HTML, XHTML). Une fois ces connaissances basiques acquises, j’ai réalisé moi-même le site en 10 heures. Faudra qu’on m’explique comment un néophyte peut mettre 10 heures et un spécialiste 35 heures.
    Et en plus….je peux faire les modifications moi-même.
    C’est vrai, pas d’animation flash (personnellement qui me casse les pieds), pas logo, pas de base de données, mais on n’en a pas tous besoin. Mais dans tous les cas, je veux bien payer cher un spécialiste, mais il doit alors pouvoir faire le même boulot plus vite que moi.
    Donc si vous êtes artisan ou auto-entrepreneur, que vous voulez une simple vitrine, mon conseil c’est de prendre 2 jours pour vous former et le faire vous même. Vous ne serez pas dépendant, vous ferez les modifications-vous même, ça coutera bien moins cher (même en comptant votre temps et la formation).
    Et pour le référencement….appelez Google adwords et faite quelques recherches sur le net. Tout compte fait, on n’est jamais si bien servi que par soi-même et on évite de se faire arnaquer.

    • Regina
      Publié à 20:25h, 14 juin Répondre

      Ce n’est pas très sympa ce que vous dites. En tant que développeur freelance sous statut du portage salarial, je n’ai jamais facturé des heures de rêverie à mes clients, je ne sais pas ce que les autres personnes de la profession peuvent penser face à votre commentaire. Par curiosité, je souhaiterais bien voir le site que vous avez réalisé en 10H00 de temps avec kompoZer. De plus, cet éditeur de site n’est plus mis à jour, la dernière version stable date de 2007, quant à celle de 2010 eh bien ma foi, bonjour le code !! Enfin, chacun est libre de penser ce qu’il veut ! Toutefois, pour un site professionnel, il est préférable de passer par des personnes compétentes. Ce que l’on vous a répondu 35H00 de travail pour 12 pages à priori c’est tout à fait honnête. Mes clients peuvent mettre à jour leur site eux-mêmes s’ils le désirent. Est ce que votre site s’affiche correctement sur un mobile, sur une tablette, etc… Est-ce que le code ne génère pas d’erreur ? Avez-vous mis le bandeau obligatoire pour les cookies ? etc… Beaucoup de questions à se poser pour un néophyte et je doute que vous vous les êtes posées toutes ces questions et pour le référencement, il n’y a pas que Google Adwords ! Et en une journée de formation sur le HTML/XHTML, ce doit être vraiment du basique. Aujourd’hui, presque plus personne ne code en XHTML, nous nous servons du HTML5 qui offre de nombreuses possibilités. Et puis, un développeur sérieux se sert d’un éditeur de site fiable et mis à jour régulièrement ou bien d’un CMS genre WordPress ou Joomla. Et s’il vous plait, ne mettez pas tous les développeurs dans le même sac car nous ne sommes pas tous des arnaqueurs !!

    • Emilie
      Publié à 12:55h, 18 février Répondre

      Peux-tu me donner l’adresse de ton site web ? Je code donc je sais de quoi je parle et jme demande vraiment a quoi peux ressembler ton site en 10h fait par un débutant ? J’ai vu enormement de site d’entreprise fait par des amateurs qui sont laids et pas fonctionnels du coup personne n’y vas parceque ça ne fait pas envie et surtout souvent on dirai des sites vieux de plus de dix ans = image d’une entreprise poussiereuse qui fait pas envie, pas à la pointe. Si c’est une tanasse d’aller sur ton site où es l’interêt d’en avoir un ?

  • 140 PACIFIQUE
    Publié à 21:11h, 23 avril Répondre

    Effectivement, un site, c’est quand même beaucoup d’heures.
    Il faut jouer donc sur la valeur ajouté apportée, dans notre cas le webmarketing.

    J’ai toujours dit que les sites sont un patchwork de beaucoup de choses, et nous les vieux du métier on sait ce que c’était quand il n’y avait qu’un nom “Webmaster” en 2001.

    Même un autoentrepreneur avec 0 charges de fonctionnement (ce qui est en soi impossible) ne gagnerai que 1125 euros pour combien d’heures de travail (souvent les petits se récupère les pires clients).

    Je pense qu’effectivement, un site qui fait pro avec prestataire “fiable” c’est sérieux à partir de 2000€.

    Si on veut le site qui à l’air d’avoir été fait un dimanche après midi sur un hébergeur gratuit, on peut…

    Après certaines agences n’ont aucun talent ni en webdesign, ni aucune compétence en E-marketing.

    Le web c’est comme l’immobilier… la moitié son arrivé en cours de route et n’ont pas le recul ou l’expérience des “vieux” notamment dans le “mais pour quoi faire ?”

  • Blablabla
    Publié à 16:51h, 24 septembre Répondre

    Moi aussi je lis beaucoup de bêtises ici… M’dam Florence !
    de toute façon, ce sujet est à lui seul, déjà une erreur rien qu’à voir la question posée ==> “Combien coûte la création d’un site Internet ?”

    Si je vous dis “Combien coûte une voiture ?”, ça revient au même !
    Certains(nes), vont prétendre qu’en dessous de 20 000 €, on a rien de bien… d’autres vont même affirmer qu’il faut obligatoirement un gros 4×4
    pour pouvoir voyager à travers la France entière…

    A 500 roros, on peut obtenir un site Internet Vitrine, Responsive, Personnalisé, avec un référencement de base…
    et qui suffira largement par exemple, à l’artisan ou la PME du coin… et dont la présence sur le net sera bien évidemment un gros plus !
    Un freelance peut proposer cela, alors pourquoi passer obligatoirement par une agence web, d’une grande ville comme Lyon par exemple, et débourser 2000 euros pour la même chose… hein, pourquoi ?

    • Web Création Service
      Publié à 18:37h, 26 septembre Répondre

      On est plusieurs à vous avoir demandé de nous montrer ce que vous faites comme sites à 500 €, pourquoi ne répondez-vous pas à cette curiosité ? Indiquez-nous votre site, que l’on puisse admirer vos réalisations et apprécier leur graphisme, la qualité du code, la pertinence de la stratégie mise en place, la réflexion quant au référencement et à l’optimisation du site sur ce point, l’organisation et la hiérarchisation du contenu, etc.

    • Aurélien Debord
      Publié à 08:41h, 24 mars Répondre

      “A 500 roros, on peut obtenir un site Internet Vitrine, Responsive, Personnalisé, avec un référencement de base…”

      Vous m’épatez 0_0

      Je serai curieux de voir le site final ainsi que les performances de ce référencement de base.

  • RaDiance Conseil - Création de Sites
    Publié à 13:30h, 25 mai Répondre

    Je lis beaucoup de bêtises parmis les commentaires. Directrice d’une agence-web depuis plus de 15 ans, je ne puis rester sans réagir.

    Tout d’abord, le salaire moyen hors charges d’un développeur qui tient la route c’est plutôt dans les 25.000 à 50.000 € par an, on va partir sur un salaire médian de 40.000 € / an qui est le minimum si on veut des développeurs séniors qui ont de la bouteille (source : ma propre observation en tant que recruteur dans ce domaine et c’est conforté par les chiffres agrégés dans l’étude du JDN : http://www.journaldunet.com/developpeur/algo-methodes/salaire-du-developpeur-web/salaire-d-un-developpeur-php.shtml ). 40.000 € / 12 mois = 3.333 € pour un collaborateur qui ne travaillera que 10 mois et demi par an en intégrant congés payés et jours fériés s’il n’est pas malade, soit un coût pondéré de 3.809 € bruts par mois, soit bien plus du double des 1.500 € qui ont été évoqués ici. Pour vous donner un ordre d’idée, en contrat de professionnalisation, un apprenti-webmaster qui ne sait rien et qui ne “bosse” que 3 jours par semaine touche 1.600 € bruts ! Les bons graphistes, référenceurs ou community managers sont peu ou prou au même niveau de salaire que les bons développeurs. En coût mensuel pour l’entreprise cela nous amène donc à 6.856 € / mois. Bien sûr, à ce coût il faut ajouter les coûts de structure, et oui, il lui faut bien un bureau, un ordinateur, une machine à café, de la formation pour le maintenir au top-niveau, des frais de téléphone, les licences logicielles, des coûts divers que l’on peut estimer à environ 700 € / mois et par collaborateur en restant très modeste (je ne parle même pas des agences qui ont de très beaux bureaux dans des quartiers huppés). On est donc plutôt au minimum à 7.500 € / mois. Ca, c’est juste pour couvrir les coûts de l’équipe de développement. Mais bien sûr, on n’a pas encore payé le chef de projet, qui est l’interface entre le client et l’équipe de production, ni le personnel administratif (secrétaire, comptable) ni la direction, tous ces gens étant absolument nécessaires pour faire tourner une agence. Pour être viable, une entreprise doit absolument communiquer et faire de la publicité pour trouver de nouveaux clients. Pour être viable, elle doit également gagner de l’argent pour assurer le paiement des salaires et des factures lors des congés des uns et des autres ou lorsque le carnet de commandes connaît une baisse passagère. On estime que pour être saine, une entreprise doit faire au minimum 20% de marge brute sur son CA. Au-dessous, votre banquier fronce les sourcils et à raison : des dépôts de bilan ils en voient toute l’année. Tout ça mis bout à bout fait qu’il n’est absolument pas viable de facturer au-dessous de 400 – 500 € HT / jour. Bien sûr, vous trouverez toujours un freelance qui acceptera de travailler à moins, jusqu’à ce qu’il se rende compte que son activité professionnelle ne le mène nulle part et qu’il ne fait que vivoter car un freelance qui a réellement du talent et un minimum d’ambition, qui investit dans son auto-formation et dans la promotion de son activité finit logiquement par monter et diriger une agence, à moins d’une volonté farouche (et rarissime en réalité) de travailler en solo. Croyez-moi, la solitude n’est pas un gage de qualité dans ce métier, il y a 10 fois plus de ressources dans 3 têtes que dans 1. Un freelance peut très bien travailler constamment en collaboration avec d’autres freelances mais à ce moment-là, fort logiquement, -à moins d’une erreur de gestion manifeste d’un côté ou d’un autre-, la facture est souvent plus salée qu’en faisant appel à une agence car ce sont les coûts de plusieurs entités qu’il faut additionner les uns aux autres…

    Quand je lis “Absolu” qui parle de règles d’accessibilité et de respect du W3C j’ai l’impression qu’il sort d’une vieille école aux préceptes dépassés. L’accessibilité, la plupart du temps on s’en fout, il faut bien le dire. J’ai reçu des centaines de cahiers des charges, aucun client ne mentionne jamais cela. Quant aux normes W3C, si vous les respectez à la lettre vous finissez par avoir un site moche et complètement statique. Non, ce n’est pas ça qui est important. Ce qui est important c’est la puissance des compétences professionnelles complémentaires qui sont mises en œuvre dans le projet du client, afin que celui-ci soit largement rentable au final, -ce que souligne d’ailleurs Sophie à plusieurs reprises dans son article et les réponses qu’elle a apporté à certains commentaires-.

    Comme le conclue mon confrère “Thoraval”, -qui sous-traite pourtant la partie développement en Inde-, c’est impossible de descendre au-dessous de 2.000 € pour un site de base à moins de travailler à perte ou d’avoir des coûts de structure proches de zéro. Certes, c’est le cas du mec qui s’est fait lourder de plusieurs agences-webs ou qui n’a pas les compétences pour en intégrer une et qui bosse dans sa chambre, encore logé par papa et maman ou sa copine. Mais soyons sérieux, quels retours peut-on espérer en confiant l’image de son entreprise et le développement de celle-ci à ce type de prestataires ?

    Cordialement,
    Florence.

    • Blablabla
      Publié à 20:59h, 24 septembre Répondre

      Florence, tu m’inquiètes… alors je vais répondre à quelques-unes de tes trouvailles !
      – “c’est impossible de descendre au-dessous de 2.000 € pour un site de base à moins d’avoir des coûts de structure proches de zéro”.
      Tout à fait d’accord, et en plus je rajouterai : à moins de ne pas être trop gourmand

      – “Certes, c’est le cas du mec qui s’est fait lourder de plusieurs agences-webs ou qui n’a pas les compétences pour en intégrer une et qui bosse dans sa chambre, encore logé par papa et maman ou sa copine.”
      Pas du tout d’accord : le mec est peut-être été simplement un licencié économique, qui a créé son emploi et souhaite aujourd’hui faire cavalier seul, bosser chez lui dans sa chambre ou dans son salon, ou encore son jardin, enfin comme il le souhaite… même si il partage le logement avec sa compagne, on ne voit franchement pas le problème !!!

      – “Mais soyons sérieux, quels retours peut-on espérer en confiant l’image de son entreprise et le développement de celle-ci à ce type de prestataires ?”
      Là non plus, on ne voit pas le rapport… ce type de prestataires est souvent bien plus “proche” du client, moins conditionné par l’obsession du chiffre que peut lui imposer sa hiérarchie… et confier son image à une agence web ou un freelancer, là n’est PAS le problème !
      enfin bref, comme disais Pépin ! 😉

      • Web Création Service
        Publié à 18:28h, 26 septembre Répondre

        Le problème c’est que par exemple Alain Ducasse, pour faire construire un nouveau restaurant, ne va pas aller trouver un architecte freelance qui dessine les plans de ses constructions tout seul dans une piaule. Ni Alain Ducasse ni aucun professionnel un tant soit peu sérieux.

        Comme l’explique la personne de chez Radiance Conseil au-dessus : il y a toujours plus de ressources dans 5 têtes que dans 1 et surtout aujourd’hui, dans le web, on doit absolument se spécialiser pour être au moins bon dans 1 ou 2 domaine. Le mec tout seul peut toujours croire qu’il est plus proche de son client mais s’il n’a pas autant de compétences que celles que peut rassembler une équipe de pros au sein d’une bonne agence ça lui fait une belle jambe au client ! Par expérience personnelle et pour avoir été freelance moi-même entre 2 emplois en agence, franchement, soyons honnêtes, si en tant que développeur tu passes du temps avec tes clients au téléphone, par email ou en rendez-vous clientèle, forcément, tu n’es pas en train de coder. Et quand est-ce que tu t’occupes de la paperasse pour ta boîte ? Et le commercial pour trouver de nouveaux clients et ne pas se retrouver sans rien entre 2 projets, qui c’est qui s’en occupe ? Et toutes les tâches liées à la maintenance des sites, à l’administration de ton serveur d’hébergement, etc. ? Un chef de projet dans une agence sert à ça : il chouchoute les clients, recueille et organise les infos, les détaille aux membres de l’équipe dans le vocabulaire qui leur est familier, tout le monde est concentré sur son travail.

        Si on s’en tient simplement aux compétences, un mec qui tient franchement la route en xHTML/CSS et en PHP ça se trouve. Ajoute-lui une véritable expertise en javascript et tu commences déjà à avoir un type super bon et plutôt vachement recherché sur le marché. Mais tu crois que ce même mec va savoir conseiller son client et prendre en charge le projet à un niveau élevé en ce qui concerne les aspects marketing, graphisme, image, communication, conversion des visiteurs, stratégie, etc. ? Non, bien sûr que non, en 10 années de carrière dans le web je n’ai jamais croisé ou même seulement entendu parler de quelqu’un qui aurait toutes ces compétences…

        • t'es un marrant toi !
          Publié à 14:06h, 09 octobre Répondre

          Restaurant = Architecte, Gros projet Internet = Agence Web
          On est d’accord, j’ai jamais dit le contraire !!!
          Mais pour construire une véranda, aménager un comble, ou une cabane dans le jardin…
          vous n’êtes franchement pas obligé de faire appel à un architecte… Pour le web, c’est pareil !
          Votre problème à vous, il est bien là ! 😉

        • Florence - RaDiance Conseil
          Publié à 14:39h, 23 octobre Répondre

          @ “t’es marrant toi” et “Blablabla

          Je vois que vous me tutoyez, est-ce que ça signifie que nous nous connaissons ?

          Vous dites : “Mais pour construire une véranda, aménager un comble, ou une cabane dans le jardin vous n’êtes franchement pas obligé de faire appel à un architecte…Votre problème à vous, il est bien là !”. L’analogie avec un site serait l’ajout de quelques pages dans le cadre de l’ajout d’une catégorie ou d’une rubrique par exemple. Si je reprends votre image, un site = une maison. Et ce n’est pas un problème pour nous, au contraire. Vous faites des sites internet à 500 € ? Grand bien vous fasse, je vous souhaite beaucoup de bonheur et d’épanouissement (!!) Nous n’avons simplement pas le même métier : de notre côté nous prenons de l’altitude avec le client, nous analysons tout un tas de facteurs et à partir de ceux-ci nous élaborons et mettons en place un axe de développement commercial effectif, via une stratégie web qui s’appuie sur un site internet optimisé (conversion et référencement) et réalisé avec des critères qualitatifs élevés (design, ergonomie, codage, performances d’affichage, évolutivité, compatibilité OS/navigateur, responsivité étendue et testée sur plusieurs dizaines de terminaux mobiles différents). Un site internet sans tout ce travail et sans une stratégie élaborée autour de celui-ci par une équipe de pros c’est comme une “cabane” (c’est le mot que vous avez employé) qui serait implantée en plein milieu du désert : certes, ce n’est pas cher. Mais ça ne rapporte rien au final.

          Si vous cherchez à démontrer qu’un auto-entrepreneur (ou un sous-traitant marocain/tunisien faisant croire qu’il est établi en France) acceptant de (sur)vivre avec 1.200 € nets par mois, avec pas ou peu de charges sociales à payer, ou prêt à bosser pour des clopinettes afin d’accumuler ses premières références peut réaliser un petit site pour 500 €, ne perdez pas votre temps à enfoncer des portes ouvertes : tout le monde le sait déjà. Beaucoup de prestataires peuvent faire un site, à tous les prix. Mais tous ces sites ne se valent pas et on ne compare évidemment pas la valeur du conseil stratégique apporté au client qui même sur un projet très modeste (artisan ou commerçant avec une zone de chalandise locale) vaut de l’or, croyez-moi !

          Quant à Gigi : un commercial ne coûte pas de l’argent, il en rapporte, sinon on ne le garde pas. Pour ce qui est du loyer, nous payons 2.300 € par mois pour 65.000 € de CA mensuel, soit 3,5%, c’est peanuts. Et à mesure que la taille de l’agence augmente, les effets de volume font que la part du coût inhérent aux frais de structure diminue pour chaque projet.

          Bonne continuation à tous 🙂

    • Gigi
      Publié à 15:42h, 28 septembre Répondre

      C’est à cause de tels commentaires que se développent beaucoup de sites soi-disant gratuits, comme Wix, wordpress.com ou autres…
      Avec des CMS de type WordPress comprenant des milliers de thèmes et d’extensions, on peut avoir un site bien fait, esthétique, ergonomique et même responsive !
      Les agences ont des coûts que les freelances n’ont pas, ne serait-ce que le loyer de l’agence et le service commercial chargé de trouver de nouveaux clients, pour remplir le carnet de commandes…
      Quand je vois la plupart des sites faits par des agences qui ne sont même pas responsive, alors que plus de la moitié des connexions actuelles passent par des tablettes ou des smartphones, cela me laisse rêveur sur leur qualité et leur côté Up-to-date…
      Cordialement

  • DG
    Publié à 17:34h, 22 avril Répondre

    Bonjour à vous,

    Je suis un utilisateur du web, et j’ai toute les peines du monde à trouver une agence web, un webmaster freelance et cela pour plusieurs raison.

    Le prix d’un site web est fonction de la structure de chacun et un freelance et une agence auront des tarifs différents (objectif financier différent d’une structure à une autre)

    J’envoie un cahier des charges de 40 pages avec demande de réalisation en Php mysql , le freelance à toutes les cartes pour me donner une tarification.

    1/ Réponse d’un freelance (véridique) : Le développement personnalisé d’un tel site demande beaucoup de temps donc un gros investissement financier. Actuellement et suite à un très gros planning je ne donne pas suite à cette demande.

    Le freelance préjuge de ma capacité financière, du coup je préjuge de ses propres capacités, il se tire une balle dans le pied. (D’ailleurs, j’ai remarqué que les freelances étaient très mauvais communiquant…

    2/ Agence : Les réponses sont variez, mais la plupart du temps les réponses sont (la dernière en date) ; C’est un gros site vous savez, vous connaissez votre budget, pars-que là nous sommes sur 15 000 €…

    Comment prendre au sérieux, une agence qui donne un prix par téléphone en moins de 24 h…

    Je pense que vous vous trompé lorsque vous parlez de tarif, car depuis que je navigue sur le web à la rechercher justement de tarif, je lis constamment des posts sur le sujet, et comme bien souvent vous parlez entre vous (webmaster), vous en oubliez les clients qui vous lisent.

    Aujourd’hui près de 80% des éléments d’un site web, sont commun à tous, comme par exemple, les newsletters, les formulaires de contact, peu importe la manière de les programmer, c’est souvent la même chose.

    Chaque agence ou freelance travaillera avec des outils qui bien souvent sont commun, Zend, Symfoni ou des CMS type Spip, Joomla, WordPress, Presta et tous ses outils de travail sont gratuit…et aujourd’hui les futurs administrateurs de leur future site le savent.

    Pour répondre et uniquement d’un point de vue extérieur.

    Le freelance et l’Agence supporte les mêmes charges, et quand vous payé un salarié à 1500 € net par mois il vous en cout le double soit 3000 €, sans compter les frais de structure.

    Un freelance qui facture 5 000 € ttc, il lui faut enlever la TVA soit 20%, il reste donc 4 000, ± 50 % de charge en entreprise individuel, il reste donc 2000€.
    A Cela il faut enlever les divers charges, téléphone etc.. Et vous verrez que nous ne sommes pas loin des 1500 € net.

    Je pense que lorsque l’on travaille seul, il faut avoir une pensé global.

    La question est, combien je veux gagner d’argent par an, 20, 30 ou 50 k€, et à partir de cette somme, il faut intégrer les charges et les frais de fonctionnement, soit un global de 50 k€ pour 20 k€ dans sa poche, et 110 k€ pour 50 k€ dans sa poche.

    Pour 110 k€ de CA par an, cela fait 9166 € par mois à facturer, soit 458 € facturer chaque jour sur 20 jrs de travail par mois.

    La question est maintenant de savoir si je peux prendre des chantiers et tenir le rythme pour facturer 9 166 € par mois…Et c’est justement là le problème…. Personne ne peut le faire d’une manière générale.

    Je voudrais ajouter également, que les charges sont les même à Paris qu’en province, je dirais d’un point de vue RSI, et le fait de facturer plus chère pars-que justement l’agence ou le freelance ce trouve à Paris n’est pas justifié.

    Le prix d’un site web dépend uniquement des besoins des agences et des freelances, puisque par définition ils n’ont pas tous les mêmes charges, ils n’auront donc pas tous les mêmes tarifs.

    Et c’est justement pars qu’il y aura des différences de prix pouvant aller du simple au double, que les personnes voulant investir dans un site web ce retrouverons à discuter les prix, à vous expliquer que le voisin fait deux fois moins chère etc. , parque pour le commun des utilisateurs que nous sommes, ils ne vont pas forcément faire la différence entre une technologie et une autre, car ils ne sont que des utilisateurs

    • Sophie Dulac
      Publié à 09:39h, 23 avril Répondre

      Votre remarque aborde plusieurs sujets essentiels. Je vais tenter d’y répondre le plus précisément possible.
      Tout d’abord, ne blâmez pas le freelance qui annonce que son planning est chargé. D’une part, si son carnet de commandes est plein, c’est probablement qu’il bénéficie d’une bonne réputation (indice non négligeable). D’autre part, il est préférable qu’il refuse directement votre projet, plutôt qu’il accepte, encaisse un acompte, et ne vous donne plus de nouvelle pendant des mois…
      Comprenez que la réalisation de devis nous prend de longues heures. Sur certains projets, il s’agit de plusieurs journées à étudier des cahiers des charges complexes. Nous annonçons souvent une fourchette approximative de tarifs pour être sûrs que nous nous entendons bien avec notre interlocuteur (si vous n’aviez que 500€ de budget, était-ce vraiment la peine de passer plusieurs jours sur la conception de votre devis ?).
      Effectivement, nous travaillons avec de formidables outils open source. Ces outils nous permettent de proposer à nos clients des sites toujours plus performants, en réduisant les coûts de création (car le temps de travail). Toutefois, notre métier consiste en grande partie à faire le tri parmi ces outils, à comprendre leur fonctionnement et dysfonctionnements… Pour ma part (et celle de plusieurs de mes collègues), nous sommes à la base des développeurs. C’est-à-dire que nous sommes capables de développer ce type d’outil. Il arrive que nous développions sur mesure des systèmes répondant à des besoins très spécifiques de la part de nos clients. Toutefois, le temps de développement est long, donc couteux et malheureusement, par les temps qui courent, très peu d’entreprises sont à même de s’offrir ce genre de services : donc nous en venons à faire de plus en plus de mise en place de systèmes « tout prêts ».
      Le « tout prêt » cache pourtant pas mal de surprises… Combien de personnes viennent vers moi ces temps-ci avec ce genre de demande : « j’ai commencé à faire un site sous WordPress. Ca fait des semaines que je bosse dessus et je n’arrive pas à obtenir le résultat souhaité. Aidez-moi à finir et à le mettre en ligne ». Il semblerait que le « tout prêt » ne soit pas si évident que cela finalement.
      Je suis d’accord avec vous, lorsque l’on travaille seul, il faut avoir une pensée globale. Le statut de freelance n’est pas évident et beaucoup y laissent des plumes. Malheureusement aujourd’hui, la question n’est plus de savoir « combien je veux gagner d’argent », mais plutôt comment faire pour continuer à vivre correctement malgré les mutations du marché. Les contrats ne pleuvent pas comme vous semblez l’imaginer, et je ne connais aucun freelance qui se paye 9 166€ par mois !
      Pour les agences, comme pour les freelances, le prix d’un site web dépend, comme tout service, du temps que le ou les prestataire(s) passe(nt) dessus. Connaissez-vous les tarifs horaires des artisans du bâtiment ? Personnellement, je suis en-dessous !
      Comme je l’explique dans l’article ci-dessus, il y a effectivement de grosses différences de prix sur les devis pour un même projet. Mais comprenez que chaque prestataire ne va pas vous apporter le même niveau de service. C’est pour cela que vous devez voir apparaître clairement tout le détail de la prestation sur l’offre, de manière à comparer chaque point de manière objective.

  • Marc
    Publié à 11:48h, 21 février Répondre

    Beaucoup de belles choses sont dites plus bas, le prix d’un site dépend en effet de nombreux critères…
    Maintenant, on peut aussi parler du temps de cerveau humain, du coup de cerveau, et de la qualité de ce cerveau.
    Nous avons tous réalisés des sites, cependant, le temps que nous avons passé à réfléchir à sa conception, à l’ergonomie des pages, au tunnel de conversion (qui existe aussi sur un site vitrine -> page contact), à l’optimisation du référencement (et je ne parle pas que des mots clés mais de l’ensemble de l’optimisation, title, alt, Hn, strong, maillage, sitemap, etc…), toutes ces petites choses mises bout à bout représente selon moi pour un “petit” site vitrine déjà 3 jours de réflexion… A ceci si vous ajoutez le webdesign et le développement, vous arrivez plus vite à 8/10 jours au total qu’à 5 jours…
    NB : Il faut penser que le temps que vous passez au téléphone avec votre client, le temps que passe votre comptable à éditer les factures et effectuer les relances, le temps que vous passez à rédiger des compte rendu de réunion, de cahier des charges, de brief créa, etc… est un temps de travail, donc facturable, enfin selon moi 🙂
    En résumé, on peut faire un site en 3 jours, mais le client risque d’être surpris par les mauvais résultats SEO, ou de son taux de conversion (visiteurs / formulaire de contact).
    Maintenant le débat est compliqué sans avoir un exemple de site pour illustrer les propos… Alors qui osera nous montrer un site réalisé en 3 à 5 jours tout compris ? 🙂

    • Sophie Dulac
      Publié à 15:46h, 24 février Répondre

      Effectivement, il faudrait compter le temps de travail annexe : déplacements et rendez-vous, disponibilité au téléphone, recherches préalables… Et sans compter le temps que nous passons en veille technologique et dont nos clients bénéficient (sans s’en rendre compte, je vous l’accorde). Je souligne qu’il est tout de même intéressant que des personnes ou associations avec peu de moyens puissent bénéficier d’un site vitrine très simple à moindre coûts. Par contre, j’insiste sur le fait qu’il est important de sensibiliser ces personnes au fait que le résultat ne sera pas optimal. Les gens doivent comprendre ce qu’ils payent et inversement, ce qu’il ne payent pas!

  • Blablabla
    Publié à 10:11h, 14 février Répondre

    Bonjour Sophie,
    je réagis car tes propos sont totalement faux !
    “attention toutefois aux prestataires proposant des tarifs trop bas.
    En dessous de 1000€ pour un site vitrine classique, aucun prestataire ne peut vous rendre un travail de qualité.”
    Si l’on doit se méfier de prix extrêmement bas à cause des tarifs de l’étranger (Inde et compagnie)… pour ma part qui suit un “bon français”, je réalise des sites vitrines ou autres pour particuliers et petites ou moyennes entreprises depuis 9 ans, et aujourd’hui avec les outils à disposition, mes projets sont toujours en dessous de 1000€, et en moyenne 500€ pour un site vitrine de qualité avec une partie référencement inclue… Donc, il y a bien des prestataires (en tous cas moi) qui peuvent apporter de la qualité à moins de 1000€ ma petite Sophie !!!

    • Sophie Dulac
      Publié à 15:15h, 14 février Répondre

      Merci pour ton commentaire constructif!
      Pour ma part, j’ai pris le parti d’avoir des tarifs tout à fait transparents : je suis à 200€/jour. Ce qui est je pense dans la moyenne (voire la moyenne basse comparée à certains concurrents parisiens). Je n’ai jamais vu un projet se boucler en moins de 5 jours, même avec les formidables outils que nous avons à disposition, et même avec le client le plus parfait.

      Je ne sais pas quel est ton tarif jour, mais il me semble difficile de faire en dessous. Et cela sans compter que nous sommes, nous aussi, soumis à de lourdes charges, que nous investissons beaucoup de temps en veille technologique et que nous passons, au bas mot, 1/3 de notre temps à répondre au téléphone, faire des devis, etc.

      Je finirai en disant que “brader” nos prix, sabote un peu l’avenir de notre métier. Ne nous tirons pas une balle dans le pied en dépréciant notre travail par des tarifs trop bas. N’oublions pas qu’un site Internet de qualité représente un réel retour sur investissement pour n’importe quelle entreprise. Aucun de mes clients ne te dira le contraire!

      • Blablabla
        Publié à 22:26h, 15 février Répondre

        Merci pour ta réponse Sophie, je ne m’y attendais pas… surtout que j’étais plutôt dans la défensive 😉
        Comme tu dis, 200/jour, ce doit être la moyenne, et Paris… pour moi qui suis perdu dans le 52, ce n’est pas comparable.
        J’ai des tarifs à 30€/heure, mais j’évite de travailler sur le même projet la journée complète (8h00), ça évite de saturer et ça permet de prendre du recul… donc il est vrai que le bouclage d’un projet assez conséquent ne se fera pas en 5 jours… cela dit, je prends le temps de bien faire car j’ai un côté perfectionniste auquel je ne peux échapper… et au final même si je passe plus de temps que prévu, je suis satisfait de mon travail, le client aussi, et c’est ça c’est très important.
        Mais tu as raison, le bradage des prix sabote l’avenir de notre métier !
        c’est triste, mais je te répondrai que pendant ce temps là, d’autres pratiquent des tarifs exorbitant pour des produits sans grande qualité…
        et d’autres encore (comme les pages jaunes), nous volent nos clients potentiels, en réalisant des clones de sites, sans aucune originalité, à des tarifs annuels qui au final, remplissent encore un peu plus, leurs poches… car il n’en auront jamais assez !
        Moi, je continue avec mes petits prix, tant que je peux le faire, et surtout… après avoir essuyé bien d’autres métiers, je fais enfin ce que j’ai toujours voulu faire 😉

        • Sophie Dulac
          Publié à 09:41h, 17 février Répondre

          Nous avons la chance de faire un “métier passion”. Mais cela ne va pas dire que nous devons travailler à perte. Malheureusement beaucoup de collègues exerçant dans les métiers de l’Image travaillent pour leur passion. Les clients pensent que nous nous “amusons” et ne comprennent pas que nous aussi, nous avons besoin de rentabiliser notre travail…

    • Absolu
      Publié à 11:34h, 15 février Répondre

      Euh, il est clair que les gens continueront toujours de consommer des burgers tout en ayant encore faim à la sortie du McBidule.

      Plus sérieusement : un site vitrine en 2014 en dessous de 1000 euros ne sera pas :

      – adaptatif (responsive)
      – accessible (règles WCAG)
      – javascript non intrusif
      – ergonomique
      – rapide
      – correctement référencé (SEO)
      – ne passera pas la validation W3C
      – ne connaîtra pas les microformats
      – n’aura pas une identité graphique unique
      – etc…

      Parce que c’est tout simplement beaucoup de travail.
      Et un site, qui ne respectera pas une bonne partie de la liste ci-dessus n’apportera aucune valeur ajoutée à son client car à chaque élément correspond une part de marché dont il ne faut absolument pas se départir.

      Il vaut mieux pas de site, qu’un site web pas cher mais préjudiciable à l’entreprise.

      • Sophie Dulac
        Publié à 09:34h, 17 février Répondre

        Tout à fait. L’important c’est le retour sur investissement au final. Lorsqu’une société paie un site 500€ et qu’au bout de 3 ans il ne lui a rapporter aucun client, la société a perdu 500€. Si elle investit 5000€ et qu’au bout d’un an, son site lui a rapporter 50000€ de CA, son site ne lui a finalement pas couté cher!

    • David
      Publié à 09:47h, 02 mai Répondre

      Bonjour Blablabla,

      Je serais curieux de voir les sites que vous faites pour 500 €. Avez-vous un site internet où l’on pourrait voir vos réalisations ?

      Bien cordialement.

    • Web Création Service
      Publié à 18:31h, 26 septembre Répondre

      Tu peux nous donner 4 ~ 5 références des sites que tu as fait à 500 ~ 1.000 € pour voir ?

  • http://www.dgraph.fr
    Publié à 21:36h, 16 janvier Répondre

    Le coût de la création du site va également varier en fonction du temps donné pour la création. Avec une deadline plus courte, le tarif sera plus élevé.

  • Création site web Tanger Maroc
    Publié à 21:28h, 24 décembre Répondre

    Ici à Tanger (Maroc) , le marché est très saturé 🙁

  • Thoraval
    Publié à 16:20h, 19 novembre Répondre

    C’est un article intéressant, sur un sujet dont on a pas fini de faire le tour de la question ! Je crois que finalement la réponse est tout dépend du site, des fonctionnalités demandées etc… mais en effet attention aux tarifs trop bas, qui cachent souvent un manque de personnalisation et/ou de qualité ! Même LastShore en proposant des prestations semi-offshores (gestion de projet et design en France, développement technique en Inde) a dû mal à descendre en dessous des 2000€ pour un site de base.

Laisser un commentaire